Tapez votre recherche

    Premium Réserviste : La Prévoyance du Réserviste opérationnel

    Au même titre qu’un gendarme, le réserviste opérationnel bénéficie de la protection de l’état en cas d’accident survenu en service. Mais, contrairement à un gendarme, il se retrouve souvent privé de revenus et doit faire face à des difficultés financières en attendant l’indemnisation du SGAMI. Pour couvrir les accidents pouvant survenir à l'occasion de ses périodes de réserve nous proposons PREMIUM RESERVISTE.

    Premium Réserviste garantit...

     

    En cas d'infirmité permanente, le versement d'un capital pouvant atteindre 164.560 €*.

    En cas de décès, le versement, aux ayants-droit du réserviste, d'un capital de 41.140 €* et le remboursement des frais d'obsèques jusqu'à 6.171 €*.

    En cas d'incapacité temporaire totale, le versement, dès le 1er jour d'incapacité, d'une indemnité journalière pouvant atteindre 41,14 €*.

    Du domicile du réserviste au lieu de son affectation, quelle que soit sa mission, dans le monde entier, y compris en OPEX.

    Quelques exemples d'intervention

     

    Marc B., jeune réserviste étudiant, a souscrit la formule de base du contrat PREMIUM RESERVISTE moyennant une cotisation de 15 €* par an.

    Convoqué à la COB de La Villedieu il est grièvement blessé lors d’un accident survenu entre son domicile et la COB.
    Il lui a été reconnu un taux de séquelles de 47%. Il lui a été attribué un capital de 77.343 €*.

    Valérie M., employée de banque, a souscrit l’option 2 du contrat Premium réserviste moyennant une cotisation totale de 83 €par an.
    Agressée par un automobiliste alors qu’elle effectuait un contrôle routier, elle a été placée en incapacité temporaire totale pendant 120 jours.
    Elle a perçu une allocation journalière de 41,14 €* l’indemnisant dès le 1er jour de son incapacité, soit plus de 4.936 €* durant toute la période de son arrêt de travail.

    * Montant des garanties et tarifs applicables au 01/01/2021

    D'autres avantages vous sont réservés...

       

    Vous souhaitez en savoir plus ?
    Contactez votre Conseiller SARPGN